Corée du Sud : Sanctions Contre les Bourses Crypto non Inscrites

Aujourd’hui, le système gouvernemental de la Corée du Sud a fait savoir que les échanges de crypto-monnaies seraient passibles de sanctions si elles ne se sont pas enregistrées de leur plein gré avec les autorités nationales avant le 24 septembre.

Cette nouvelle série de règlements touchera apparemment à fois les bourses établies en République de Corée du Sud et celles étrangères opérant sur le territoire coréen. Conformément au document, cela comprend toute place financière où la culture de la langue coréenne est soutenue, où le commerce est axé sur les coréens ou encore où les règlements peuvent s’effectuer en wons coréens.

Selon la loi sur les renseignements spécifiques aux finances, la sanction pour les échanges qui poursuivent leurs opérations sans enregistrement peut atteindre cinq années de détention ou une amende de plus de 50 millions de wons, soit 43 500 USD environ. Certaines sources indiquent qu’il est également prévu de bloquer les sites web des bourses non déclarées à l’avenir.

Les usagers sud-coréens devront donc vérifier le 25 septembre prochain si la place de marché utilisée est bien enregistrée pour éviter toute pénalité. À compter de ce jour, les transactions réalisées par le biais de ces échanges seraient illégales à l’intérieur de la Corée.

L’annonce est la plus récente en date d’une longue série de règlements relatifs aux crypto-monnaies à travers le monde. Plus tôt cette semaine, en effet, l’Union européenne avait annoncé qu’elle entendait sévir contre les envois et la réception de devises électroniques dans le but de lutter contre le blanchiment d’argent. Selon le président de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis (SEC), les crypto-monnaies relèvent des règles et règlements régissant les échanges fondés sur des titres aux USA, et il a souligné que de nouvelles réglementations seraient à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.